Ce qui me parait juste, pas ce que ça va rapporter.

Carlos Saba

 

« Je n’aimais pas travailler pour des gens qui ne respectaient pas les autres. »

Tous les entrepreneurs ne se ressemblent pas. Lorsque l’on passe un peu de temps dans les incubateurs et autres réseaux professionnels, on se rend vite compte que les priorités ne sont pas les même pour tous. Comme d’habitude, les Kaméléons ont tendance à nager à contre-courant.

Depuis quelques mois, sur la recommendation d’une amie, j’ai choisi de rejoindre un groupe d’entrepreneurs internationaux dont les valeurs me correspondaient parfaitement: la Happy Startup School. Parmi les co-fondateurs, Carlos Saba, qui a accepté de partager son parcours avec nous.

Comment occupes-tu tes journées ? Qu’est-ce qui est différent dans ta manière de vivre ?

Je suis le co-fondateur de Happy Startup School, une communauté d’entrepreneurs et de professionels qui préfèrent la liberté, le sens et la raison d’être au profit pour le profit. Je prends mes décisions en fonction de ce qui me parait juste, pas de ce que ça va rapporter ou de ce que les autres vont en penser.

Quand es-tu passé d’un style de vie traditionnel (métro-boulot-dodo) à une approche moins conventionnelle du quotidien ?

En 2006, j’ai démissioné de mon poste de directeur d’une agence de marketing digital pour collaborer et travailler avec un vieil ami.

En quoi ce changement avait-il du sens pour toi ? Quel impact cela a-t-il eu sur ta vie ?

Je n’aimais pas travailler pour des gens qui ne respectaient pas les autres et ne semblaient que vouloir les manipuler pour en tirer quelque chose. J’avais envie de plus d’autonomie dans la manière dont je travaillais, et j’appréciais autant être responsabilisé pour mes actions qu’en tirer des bénéfices directs. Je suis à mon compte depuis, et je ne peux même pas envisager retourner travailler pour quelqu’un à temps plein. J’accepte bien mieux l’incertitude et je gère bien mieux l’inconnu. J’ai arrêté de chercher à contrôler ce qu’il se passe autour de moi. Je contrôle ma manière d’y répondre plutôt que de réagir impulsivement ou d’angoisser à l’avance.

Comment ta famille voyait-elle ton futur ? Est-ce que cette nouvelle vie a été quelque chose qu’ils ont accepté facilement ?

Je ne sais pas trop ce à quoi ils s’attendaient. Ils voulaient que je réalise mon potentiel et que je sois heureux. Ce qu’ils définissaient comme être indépendant financièrement et avoir une famille. Mais tout cela reposait avant tout sur le respect des autres, leur apporter de l’aide lorsque l’on peut, et prendre ses responsabilités. Le plus difficile a été de leur expliquer comment je gagne ma vie et les rassurer pour qu’ils ne s’inquiètent pas trop.

Quelles sont tes principales sources de stress au quotidien ? Comment les géres-tu ?

Gérer le flux de trésorerie de l’entreprise et planifier pour l’avenir.

Autre challenge: gérer les besoins de mon entreprise, ceux de la carrière de ma femme et ceux de notre famille. C’est un challenge constant et on se trompe parfois. J’y travaille en apprenant à transformer les conversations difficiles en quelque chose de constructif plutôt que destructif. Découvrir la Communication Non-Violente et en apprendre plus sur moi-même à beaucoup aidé à ce niveau.

Quelle est la plus grande joie liée à ton style de vie ?

Ma liberté de travailler d’où je veux et à mon propre rythme, et être connecté avec et d’aider des personnes du monde entier. Sans oublier d’être en mesure de passer du temps avec ma famille et d’être très impliqué dans la vie de mes enfants.

Comment gères-tu les relations avec tes clients, collègues, amis, famille, partenaire(s)… ?

Découvrir la CNV, la pleine conscience et les neurosciences m’a aidé à être plus présent, à remarquer mes émotions, et à comprendre comment tout cela fonctionne d’un point de vue biologique. Cela m’a permis d’être plus là pour les autres et de gérer mes réponses plutôt que de réagir sans réfléchir.

Quel achat de moins de 100€ a le plus amélioré ton quotidien ces dernières années ?

Les livres d’Eckart Tolle et mon abonnement à Audible.

Qu’est-ce qui te fait vibrer en ce moment ?

Apprendre à combiner tout ce que j’apprends sur la manière de cultiver des idées innovantes avec la compréhension de comment notre cerveau et nos émotions fonctionnent. Les outils et tactiques qui aident les gens à réussir professionnellement ont une limite si on ne conquiert pas notre esprit et les croyances qui nous freinent. Sans connaissance de soi, il y a un risque à suivre aveuglement des outils et tactiques définis par d’autres et de se retrouver enfermés dans notre propre succès. 

Y-a-t-il une chose que peu de gens savent sur toi?

Je suis Docteur en Physique Atomique et je congelais des atomes avec des lasers fabriqués à partir de lecteurs CD.

Si tu avais un conseil à donner à quelqu’un qui veut vivre et travailler différemment, ce serait quoi ?

Parle avec un maximum de gens, lis un maximum de livres et trouve la voie vers une image de ta vie qui te fait vibrer. Plonge avant d’être prêt et aies confiance que tout va bien se passer.

Où les lecteurs peuvent-ils te trouver ?

http://thehappystartupschool.com

@happystartups ou @kungfucarlos sur Twitter et Instagram.

Mais
Encore

 

Portraits

Prenez votre dose d'inspiration

Prenez votre dose d'inspiration

Chaque mois, recevez le portrait inspirant de personnes qui vous ressemblent et qui ont fait le choix de s’affranchir des conventions pour vivre à leur manière et revendiquer leur liberté.

Votre première dose d'inspiration arrive dès demain!