Éventuellement, mon style de vie est devenu de plus en plus léger...

Luis Barreto

 » Tout ce que je possède aujourd’hui tient dans un sac-à-dos de 40 litres. Ça m’a grandement simplifié la vie!« 

Les rencontres fortuites sont parfois les meilleures… Alors que j’allais prendre la route en solo, entre Auckland et Wellington, NZ, pour me rendre a l’édition 2019 de 7in7, on me propose de partager le trajet avec le photographe de l’événement qui arrivait aux même dates. Deux jours de voyage, enfermés dans une petite voiture, avec un.e inconnu.e… Personne que l’on allait être amené.e.s à cotoyer pendant les deux semaines suivantes… Il y avait du potentiel pour catastrophe. Au final, ce mini road-trip avec Luis est l’un des mes meilleurs souvenir, et les sujets de conversation n’ont pas manqués.

J’avais très envie de partager avec vous son approche minimaliste du nomadisme, qui est l’une des multiples tendances dans ce grand mouvement de l’indépendance géographique.

Comment occupes-tu tes journées ? Qu’est-ce qui est différent dans ta manière de vivre ?

Je suis un designer graphique Colombien qui vis aujourd’hui d’une activité de photographe/vidéaste. J’aide des associations locales et des ONG à diffuser leur message en utilisant le multimédia, les vidéos et la photographie. Je crée également des contenus publicitaires (en ligne ou en print) via ma société de conseil ZoomInProjects et mon blog Colomviajeros.com

Peut-être que ce qui rend mon style de vie différent, c’est que mon appareil photo est mon passeport pour le monde et croyez-moi, il m’a emmené dans plusieurs endroits bien lointains.

Quand es-tu passé d’un style de vie traditionnel (métro-boulot-dodo) à une approche moins conventionnelle du quotidien ?

J’ai fait du 9h-17h (mais généralement plus que 17h …) pendant environ 10 ans… J’ai commencé à «réaliser» beaucoup de choses qui sont attendues dans la société, comme une hypothèque sur un bien immobilier, un prêt bancaire pour une voiture, des cartes de crédit, etc. Mais après tant de travail, j’ai commencé à me démotiver et je voulais tout changer.

Au bout du compte, j’ai réalisé que je ne travaillais que pour couvrir toutes ces dépenses, donc j’ai perdu mon engouement et ma passion pour mon métier … J’ai commencé à vouloir du changement, j’ai essayé de changer de job et j’ai même eu des promotions, mais en fait, je cherchais surtout une excuse pour arrêter. À un moment, j’ai eu envie de retourner sur les bancs de l’école et tout recommencer à zéro. C’est ce que j’ai fait.

J’ai emménagé à Londres avec mon ex pour étudier, d’abord l’anglais puis lorsque mes compétences linguistiques étaient décentes, je me suis inscrit pour un diplôme de photographie. Finalement, comme je le disais, la photographie est devenue mon passeport pour le monde lorsque j’ai trouvé ma première mission au Ghana pour un association caritative basé au Royaume-Uni. Pas payé, certes, mais comme je n’avais plus toutes ces dettes à rembourser, l’argent n’avait plus autant d’importance. Depuis, je n’ai jamais cessé de voyager que ce soit sur le long terme ou parfois juste pour des missions spécifiques.

En quoi ce changement avait-il du sens pour toi ? Quel impact cela a-t-il eu sur ta vie ?

Lorsque j’ai commencé à poursuivre ma nouvelle passion d’explorer le monde à travers mon objectif, j’ai arrêté de penser à une fiche de paie mensuelle.

Mon style de vie a radicalement changé et tout ce que je possède aujourd’hui tient dans un sac-à-dos de 40 litres. Ça m’a grandement simplifié la vie!

 

Comment ta famille voyait-elle ton futur ? Est-ce que cette nouvelle vie a été quelque chose qu’ils ont accepté facilement ?

Comme je m’étais retrouvé pris dans certaines des « normes imposées par la société » auparavant, j’ai d’abord senti que j’avais besoin d’une « bonne excuse » pour renoncer à un salaire mensuel conséquent et à mon mode de vie qui en dépendait, alors déménager à l’étranger pour étudier m’a permis de m’éloigner de tout cela ainsi que des attentes de ma famille.

Éventuellement, mon style de vie est devenu de plus en plus léger. J’ai arrêté de chercher des excuses. Maintenant je ne fais que suivre mon instinct et peut-être que les attentes de ma famille ont changées en conséquence!

Quelles sont tes principales sources de stress au quotidien ? Comment les géres-tu ?

Je pense que mes sources de stress les plus courantes, compte-tenu de mon style de vie nomade, concernent le maintien d’une certaine qualité de travail et de contact avec d’éventuels clients quand je suis sur la route.

Certaines choses, dont d’autres ne se préoccupent généralement qu’une fois de temps en temps et qui font partie de basiques pour vivre (marché où trouver tous ce dont on a besoin, médecins – au cas où -, coiffeur avec lequel vous pouvez communiquer, bon café + WIFI, etc.) sont devenues une préoccupation presque quotidienne quand je me déplace d’un endroit à l’autre, j’ai donc besoin de gérer tout cela jour après jour… et ce n’est pas toujours fun.

Quelle est la plus grande joie liée à ton style de vie ?

Ma plus grande joie au quotidien, c’est probablement la possibilité de me réveiller très souvent dans une autre destination exotique ou variée. Parfois avant même d’ouvrir les yeux le matin, j’ai besoin de me rappeler où je suis. Une autre grande joie pour moi est que je ne sais généralement pas quelle sera la prochaine étape!

Comment gères-tu les relations avec tes clients, collègues, amis, famille, partenaire(s)… ?

Je ne suis probablement pas le meilleur exemple de quelqu’un qui maintient une bonne communication longue distance car je suis très distrait lorsque je voyage. Mais au moins, maintenant, j’essaie de suivre une routine quotidienne, ça m’aide à garder un cap pour l’avenir.

En tant que freelance, trouver des clients est une recherche constante et longue. Parfois, je compte sur certaines plateformes, mais j’ai aussi la chance d’avoir des clients qui me recommandent ce qui aboutit parfois à des missions surprise dans certaines destinations éloignées.

En ce qui concerne les amis et la famille, les réseaux sociaux aident à se tenir au courant. S’ils ne reçoivent pas de mes nouvelles directement, ils peuvent voir mes publications et savoir où je me trouve.

Qu’est-ce qui te fait vibrer en ce moment ?

Je suis toujours enthousiasmé par de nouvelles destinations. Plus c’est loin, mieux c’est. Les endroits où même communiquer est délicat, avec des visages et des paysages très différents pour remplir mes cartes mémoire avec des photos (et aussi un tas de disques durs).

Y-a-t-il une chose que peu de gens savent sur toi?

J’aime les comédies romantiques. 😜

Quel achat de moins de 100€ a le plus amélioré ton quotidien ces dernières années ?

Je dirai probablement que c’est mon sac-à-dos de 40 litres, qui a dû coûter environ ce prix-là quand je l’ai acheté. Il a amélioré ma vie car il ne me permet tout simplement pas d’acheter plus de choses qui ne rentreraient pas, et dont je n’aurai probablement pas vraiment besoin. Donc, il me contraint à un style de vie plus léger.

Si tu avais un conseil à donner à quelqu’un qui veut vivre et travailler différemment, ce serait quoi?

Je me répète toujours: «La vie est simple», alors j’essaie de garder les choses simples…

Si je parle à quelqu’un qui se sent coincé, j’essaierai de l’encourager à voir sa propre situation d’un point de vue simple, même en sortant du cadre. Nous devons trouver ce qui nous rend heureux individuellement et cela ne signifie pas nécessairement que le style de vie nomade est pour tout le monde.

Comment définirais-tu la liberté?

Ma liberté a commencé quand je me suis libéré de mes dettes. À partir de là, j’ai commencé à me concentrer uniquement sur ce qui sera ma prochaine destination ou aventure!

Où les lecteurs peuvent-ils te trouver ?

Luisbarreto.com ou ZoomInProjects.com 

Instagram: LuisBarretophotos

Linkedin

Mais
Encore

 

Newsletters

  • Le Kameleon Express: Chaque mois, cinq ressources pour freelancers et autres travailleurs nomades. Ce sont des articles, des outils, des conférences, et autres vidéos ou cours en ligne repérés sur le net. Ils ont retenus mon attention, je les connais un peu ou très bien et je les partage avec vous.
    Attention: beaucoup de ces contenus risquent d’être en anglais. Vous êtes prévenus!
  • Les Nouvelles Fraîches: Toute l’actualité du collectif concentrée en une courte newsletter mensuelle. Pour ceux qui ne sont pas fans de Facebook et qui veulent quand même se tenir informés des prochains événements, des portraits de Kaméléons et autres challenges.
  • Les Exclus: Une opportunité professionnelle par-ci, une offre promotionnelle par là… Si vous voulez vraiment tout savoir avant tout le monde, cochez cette case. Promis, votre adresse ne sera vendue à personne et tout ce qui viendra à vous sera sérieusement vérifié par mes soins.
Prenez votre dose d'inspiration

Prenez votre dose d'inspiration

Chaque mois, recevez le portrait inspirant de personnes qui vous ressemblent et qui ont fait le choix de s’affranchir des conventions pour vivre à leur manière et revendiquer leur liberté.

Votre première dose d'inspiration arrive dès demain!