La meilleure façon de grandir

Andrea Strohmayr

« Combiner ces deux passions dans ma vie est tellement gratifiant. »

 

Andrea fait partie de ces personnes qui, du jour au lendemain, sont devenues un pilier important dans ma vie. Dès notre première rencontre, au détour d’un atelier à la conférence WDS, il y a bientôt quatre ans, j’ai su que nous avions bien plus à partager qu’un café dans la « boulangerie française » du coin de la rue. Le temps m’a prouvé que je ne m’étais pas trompée.

Multipotentielle dans l’âme, Andrea a finalement trouvé une manière d’équilibrer ses différentes envies et ses passions. Rien de cela ne se fait du jour au lendemain, et son histoire ressemble peut-être un peu à la vôtre.

Comment occupes-tu tes journées ? Qu’est-ce qui est différent dans ta manière de vivre ?

Je suis consultante indépendante et j’aide les organisations à créer un lieu de travail stimulant où les gens s’épanouissent. Je les conseille sur la manière de transformer leur culture. Je conçois des ateliers et des réunions qui favorisent la créativité, l’expérimentation et la pollinisation croisée, et j’aide les équipes chargées de la transformation, des Ressources Humaines et la direction à créer une expérience de travail exceptionnelle pour leurs employés.

En même temps, avec mon partenaire, nous rénovons de vieux bâtiments et créons de beaux espaces dans lesquels les gens aiment vivre. J’adore la décoration intérieure et c’est un vrai bonheur de pouvoir faire cela en dehors de nos quatre murs à nous.

Pouvoir combiner ces deux passions dans ma vie est tellement gratifiant pour moi – bien plus qu’une seule occupation ne pourrait jamais l’être.

Quand es-tu passée d’un style de vie traditionnel (métro-boulot-dodo) à une approche moins conventionnelle du quotidien ?

J’ai quitté mon poste de Directrice des Opérations d’une alliance internationale de sites d’emploi en 2016.

En quoi ce changement avait-il du sens pour toi ? Quel impact cela a-t-il eu sur ta vie ?

Je travaillais dans l’entreprise depuis six ans et j’aimais beaucoup ce que je faisais, mais au fil du temps, le secteur a connu une consolidation massive et mon travail ne créait plus rien d’autre que de la pure politique. Et même si c’est défi qui me plait, j’ai aussi grandement besoin d’être créative et que la valeur que je crée serve à plus qu’une poignée d’actionnaires. En cela, mon travail ne ressemblait plus.

Aujourd’hui, j’ai la liberté ! J’aime pouvoir décider quand et où je travaille, choisir des projets passionnants, travailler avec des organisations qui soutiennent ma cause et m’associer à des personnes qui m’inspirent et dont je peux apprendre.

Comment ta famille voyait-elle ton futur ? Est-ce que cette nouvelle vie a été quelque chose qu’ils ont accepté facilement ?

Je pense que ma famille a toujours été un peu non-conformiste, donc il n’y avait pas d’attentes fortes que je grimpe des échelons dans une entreprise. On attend toujours de moi que je réussisse, car j’ai toujours eu de bonnes notes, mais sous quelle forme, ce n’est pas défini.

Deux de mes frères ont fondé ensemble une start-up technologique, ils ont donc placé la barre assez haut et ont été une grande source d’inspiration pour moi, pour franchir le pas. Je me souviens d’une discussion avec l’un d’entre eux, lorsque j’envisageais d’assumer un rôle de manager pour la première fois, et qu’il m’a dit qu’il était peut-être trop tôt. J’ai quand même foncé et gagné ainsi son respect. À tel point qu’après avoir obtenu un investissement, ils m’ont demandé de les aider à se structurer.

Mes parents étaient un peu inquiets que je renonce à un emploi stable, mais ils savent que je suis toujours arrivée à quelque chose et ils me faisaient suffisamment confiance pour ne pas me traiter de folle. Même s’ils pensaient probablement que j’étais folle… C’est le travail des parents de s’inquiéter, non?

En fait, ce sont certains amis qui m’ont repoussée massivement. Je ne m’attendais pas vraiment à cela.

Quelles sont tes principales sources de stress au quotidien ? Comment les géres-tu ?

J’ai tendance à rechercher des projets qui sont définitivement à la limite de ma zone de confort et en même temps j’ai des attentes très élevées envers moi-même et envers tout travail que je livre. Cela provoque du stress, certes, mais souvent aussi juste le bon niveau d’excitation pour nourrir ma créativité. Pour moi, c’est la meilleure façon de grandir, même si cela devient assez inconfortable à certains moments.

Comment gères-tu les relations avec tes clients, collègues, amis, famille, partenaire(s)… ?

Je suis quelqu’un qui privilégie la qualité à la quantité à tout moment ; qu’il s’agisse du nombre de personnes que j’appelle « des amis » ou de la façon dont je passe mon temps avec mes proches.

Il y a des gens dans ma vie que je vois une fois tous les deux ans en personne et que je considérerais toujours comme des amis très proches. Et il y a des amis avec qui je parle de manière régulière, une fois par mois. J’attends toujours ces conversations avec impatience. Si je n’ai pas de nouvelles de mes amis depuis un certain temps, je prends contact, mais je ne m’offusque pas s’ils sont simplement occupés par leur propre vie et qu’ils reviendront vers moi à un autre moment.

Comme je vis à l’étranger, j’essaie de rendre visite à ma famille pour les grandes vacances. J’aime les grandes réunions de famille avec leur lot de joie et de tensions.

Avec mes clients, je travaille beaucoup avec Zoom et Skype, parfois juste par téléphone et par e-mail. Avec mes collègues, nous utilisons généralement Slack.

Avec mon conjoint, nous avons des horaires fixes par semaine qui nous sont réservés, ce qui est indispensable car nous gérons chacun notre propre entreprise. Nous travaillons aussi ensemble et nous avons un bébé, alors nous prenons délibérément du temps juste pour nous.

Qu’est-ce qui te fait vibrer en ce moment ?

Nous venons juste de commencer un nouveau projet de rénovation et j’aime le voir prendre forme un peu plus chaque jour. Le fait d’avoir quelque chose de si tangible est un bon contrepoids au travail que je fais avec les organisations, où le changement prend beaucoup plus de temps. J’adore ça.

J’adore quand les gens réalisent qu’ils ont un impact et qu’ils commencent à s’approprier le processus. Mais, en attendant, le chemin est souvent plus mouvementé que simple.

Avec les projets de rénovation, je peux choisir une couleur de mur aujourd’hui et, demain, l’espace tout entier aura une apparence différente et se rapprochera de la façon dont je l’imagine une fois terminé.

En même temps, je travaille sur un projet de transformation de culture d’entreprise pour un prestataire de soins et j’ai hâte de le mettre en œuvre.

Je viens également de créer un Mastermind avec des personnes de ma région qui m’inspirent. Je suis curieuse de savoir ce que cela va donner et ce que je vais pouvoir apprendre de tous ces talents.

Y-a-t-il une chose que peu de gens savent sur toi?

J’ai un côté assez bête où, dès que je commence à rire, c’est la porte ouvert au fou-rire, aux larmes et tout, et tout…

Quel achat de moins de 100€ a le plus amélioré ton quotidien ces dernières années ?

Je ne suis pas quelqu’un de très matérialiste, donc je dirais probablement mon abonnement à Headspace.

Si tu avais un conseil à donner à quelqu’un qui veut vivre et travailler différemment, ce serait quoi?

Entourez-vous de personnes qui font déjà ce que vous aspirez à faire. J’ai quelques personnes comme ça dans ma vie et chaque fois que j’ai un moment de doute, je peux leur parler. Au final, souvent, ce n’est même pas nécessaire. Comme ils vivent la vie à laquelle j’aspire, ils me montrent tous les jours que c’est possible.

Ne soyez pas timide, demandez de l’aide, des conseils, les gens seront bien plus ouverts et heureux de vous aider que vous ne l’imaginez. Surtout si vous vous intéressez vraiment à eux et à ce qu’ils font.

Finis cette phrase: “La liberté c’est…”

Être capable de prendre des décisions en fonction de mes propres valeurs, sans avoir à faire de compromis sur ce qui compte pour moi.

Où les lecteurs peuvent-ils te trouver ?

Sur Linkedin: Andrea Strohmayr
Becoming Spaces, le site de mon activité de décoration d’intérieur

Mais
Encore

 

Newsletters

  • Le Kameleon Express: Chaque mois, cinq ressources pour freelancers et autres travailleurs nomades. Ce sont des articles, des outils, des conférences, et autres vidéos ou cours en ligne repérés sur le net. Ils ont retenus mon attention, je les connais un peu ou très bien et je les partage avec vous.
    Attention: beaucoup de ces contenus risquent d’être en anglais. Vous êtes prévenus!
  • Les Nouvelles Fraîches: Toute l’actualité du collectif concentrée en une courte newsletter mensuelle. Pour ceux qui ne sont pas fans de Facebook et qui veulent quand même se tenir informés des prochains événements, des portraits de Kaméléons et autres challenges.
  • Les Exclus: Une opportunité professionnelle par-ci, une offre promotionnelle par là… Si vous voulez vraiment tout savoir avant tout le monde, cochez cette case. Promis, votre adresse ne sera vendue à personne et tout ce qui viendra à vous sera sérieusement vérifié par mes soins.
Prenez votre dose d'inspiration

Prenez votre dose d'inspiration

Chaque mois, recevez le portrait inspirant de personnes qui vous ressemblent et qui ont fait le choix de s’affranchir des conventions pour vivre à leur manière et revendiquer leur liberté.

Votre première dose d'inspiration arrive dès demain!