Saisir toutes les opportunités, aussi petites peuvent-elles paraître !

Sophie Juvenon

« Je ne trouvais pas de sens à la vie « traditionnelle » en entreprise avant même de l’avoir vraiment commencé »

 

Être prof a du bon, cela me permet de répérer tôt certains profils et de les accompagner autant que possible dans le développement de leur activité et dans la réalisation d’une vie qui leur correspond. Après Charlotte, c’est Sophie qui a rejoint l’équipe de RDE Marketing il y a maintenant un peu plus d’un an. Elle fait aussi partie des co-fondatrice de notre nouvelle aventure: Boots & Cats.

Elle se décrit comme Community Manager Freelance et fan de bons plans food, mais c’est aussi dans l’équipe la personne sur qui on peut le plus compter pour nous garder dans les clous et nous faire aller de l’avant.

Comment occupes-tu tes journées ? Qu’est-ce qui est différent dans ta manière de vivre ?

Cela fait maintenant plus d’un un an et demi que je suis Community Manager à mon compte. Et très bientôt… Je serai officiellement l’une des associées de BOOTS & CATS ! Un collectif d’entrepreneurs, spécialisé.e.s dans les métiers de la communication digitale, qui se réunissent pour mieux monter leurs propres projets. 

Paradoxalement, même si je travaille souvent seule, je n’ai jamais rencontré autant de personnes et établi autant de contacts que depuis que je suis ma propre boss ! 

Quand es-tu passée d’un style de vie traditionnel (métro-boulot-dodo) à une approche moins conventionnelle du quotidien ?

Après mon Master en alternance, j’ai eu une première expérience peu concluante dans le monde de l’entreprise. Si peu concluante qu’elle a duré deux mois ! Au-delà d’un poste qui ne me convenait pas, j’ai compris par la suite que la routine (même bureau, mêmes collègues, mêmes missions, le tout dicté par le même patron), très peu pour moi ! Je sentais vraiment au fond de moi que ce n’était pas ma place.

Après une crise existentielle et un ou deux entretiens d’embauche qui m’ont confortée dans mes intuitions, le style de vie de l’entrepreneur est rapidement passé d’une solution temporaire au départ, à un vrai projet long terme.

Pour quelles raisons as-tu démarré ton activité?

Je ne le dirai jamais assez : Audrey a été ma marraine la bonne fée du freelancing ! (ndlr: awwww 🤗)

Je l’ai rencontrée alors que j’étais en 3ème année d’études. Elle était la prof, moi l’élève. 

Lorsque j’ai quitté mon ancien poste, j’ai repris contact avec elle. Evidemment ça s’est terminé autour d’un café Starbucks. En lui racontant mon parcours, en échangeant sur ses projets, le choix de l’entrepreneuriat s’est doucement imposé… Et me voilà, un an et demi plus tard ! 

En quoi ce changement avait-il du sens pour toi ? Quel impact cela a-t-il eu sur ta vie ?

Ce changement a eu un réel impact dans ma vie personnelle et professionnelle, déjà dans la mesure où il est tombé pile au bon moment !

Moi qui ne trouvais pas de sens à la vie « traditionnelle » en entreprise avant même de l’avoir vraiment commencé, je pense que ce choix m’a évité de longues et répétitives remises en question. Et comme Audrey me l’a si bien dit : « Si tu as compris cela, tu viens de gagner 10 ans de ta vie ! ». 

Comment ta famille voyait-elle ton futur ? Est-ce que ta nouvelle vie a été quelque chose qu’ils ont accepté facilement ?

On ne va pas se mentir, au début c’était un peu flou. Déjà ça que l’était pour moi alors pour mon entourage… Mais premièrement c’est toujours resté bienveillant, jamais dans le jugement (et je sais que tout le monde n’a pas cette chance…). Et puis, il faut le dire, ce changement de cap m’avait redonné le sourire et une vraie énergie pour développer cette activité dans laquelle je me lançais. Je pense que ce sont des signaux rassurants que j’ai envoyé à mes proches et qui a permis de ne pas trop les inquiéter. 

Les deux questions qui se posaient, c’était « est-ce que c’est une solution de dépannage ou est-ce que c’est un projet sur la durée ? » et « est-ce que cela va te permettre de vivre ? ». Mais dès que les sous ont commencé à rentrer, cela a vite détendu tout le monde (moi y compris) !

Quelles sont tes principales sources de stress au quotidien ? Comment les géres-tu ?

Le stress que je vis, c’est le stress que je m’impose ! Quand j’ai choisi de devenir ma propre boss, j’étais bien consciente de renoncer à un confort de vie. Paie fixe, CDI, statut cadre, bref, tous les éléments qui constituent le job parfait, ou du moins l’idée que l’on s’en fait (et que la société nous impose d’une certaine manière). D’un autre côté, j’adoptais un style de vie lui aussi stéréotypé : l’entrepreneur tout le temps en vacances, qui se lève tard, qui vit sans contraintes, etc, etc. Dans ce contexte de dualité, je m’étais interdit d’échouer. Je me suis donc imposé un rythme de travail soutenu, ainsi que des to do lists surchargées ! Autant dire une bonne dose de stress. Inutile certes, mais je pense que c’était aussi une manière de me prouver que j’étais capable d’y arriver.

Depuis, j’ai appris à faire la différence entre vie personnelle et professionnelle et surtout, à couper après une journée de travail. Si je n’ai pas le temps de boucler une mission, je le fais le lendemain. Cela ne change rien pour le client et pour moi c’est un vrai gain en sérénité ! Je garde tout de même cette exigence avec moi-même car c’est elle qui me pousse à fournir un travail de qualité, à me projeter dans de nouveaux projets et à m’ouvrir des portes sur de nouvelles perspectives. Donc exigence oui, mais beaucoup plus bienveillante avec moi-même.

Quelle est la plus grande joie liée à ton style de vie ?

Pouvoir réaliser des clichés “Office for the day” : une photo de mon bureau, differente chaque jour selon le lieu où je travaille (même si en ce moment c’est un compliqué…). Un autre petit bonheur : prendre le temps de savourer mon petit déjeuner le matin, tout en consultant mes mails et sans être pressée par le temps pour savoir si je vais arriver à l’heure au bureau ! Des démarrages de journées en douceur, ça n’a pas de prix pour moi !

D’un point de vue activité, j’attends chaque mois le moment de la facturation ! D’un point de vue financier, certes (en même temps, pour qui est-ce que ce n’est pas le cas ? 😜), mais aussi parce que cela récompense concrètement tous les efforts et le travail que j’ai fourni. Et je trouve cela super valorisant ! 

Qu’est-ce qui te fait vibrer en ce moment ?

En ce moment je suis très inspirée par Tea Heritage et Sophie Tran de l’Agence Calissi. Toutes les deux sont des entrepreneuses qui ont réussi seules à monter leur activité. J’adore aussi l’aspect très palpable de leurs projets (vente de thé pour l’une, lancement d’un city guide pour l’autre).

Y-a-t-il une chose que peu de gens savent sur toi?

En ce moment je réalise un canevas sur le thème des supers héros DC Comics.

Bon, déjà parce que le confinement est passé par là, mais aussi parce que c’est une activité qui me vide l’esprit et me permet de méditer sur mille et un sujets !

Quel achat de moins de 100€ a le plus amélioré ton quotidien ces dernières années ?

Ma fidèle bouilloire parce que je suis une accro du thé !

Si tu avais un conseil à donner à quelqu’un qui veut vivre et travailler différemment, ce serait quoi?

Saisir toutes les opportunités, aussi petites peuvent-elles paraître ! Les grands changements ou les grandes révélations se jouent parfois à de petits détails ou des contacts dont on ne soupçonne pas la portée, et j’en sais quelque chose. Gardez l’esprit ouvert ! 

Finis cette phrase: “La liberté c’est…”

Pour moi, la liberté c’est la possibilité de me fixer mes propres contraintes !

Où les lecteurs peuvent-ils te trouver ?

Linkedin https://www.linkedin.com/in/sophie-juvenon/

Instagram https://www.instagram.com/sophie.juv/

 

Mais
Encore

 

Newsletters

  • Le Kameleon Express: Chaque mois, cinq ressources pour freelancers et autres travailleurs nomades. Ce sont des articles, des outils, des conférences, et autres vidéos ou cours en ligne repérés sur le net. Ils ont retenus mon attention, je les connais un peu ou très bien et je les partage avec vous.
    Attention: beaucoup de ces contenus risquent d’être en anglais. Vous êtes prévenus!
  • Les Nouvelles Fraîches: Toute l’actualité du collectif concentrée en une courte newsletter mensuelle. Pour ceux qui ne sont pas fans de Facebook et qui veulent quand même se tenir informés des prochains événements, des portraits de Kaméléons et autres challenges.
  • Les Exclus: Une opportunité professionnelle par-ci, une offre promotionnelle par là… Si vous voulez vraiment tout savoir avant tout le monde, cochez cette case. Promis, votre adresse ne sera vendue à personne et tout ce qui viendra à vous sera sérieusement vérifié par mes soins.
Prenez votre dose d'inspiration

Prenez votre dose d'inspiration

Chaque mois, recevez le portrait inspirant de personnes qui vous ressemblent et qui ont fait le choix de s’affranchir des conventions pour vivre à leur manière et revendiquer leur liberté.

Votre première dose d'inspiration arrive dès demain!